Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Esprit Nature

Surcharge pondérale et troubles circulatoires, jambes lourdes, voire enflées et les pieds gonflés. insuffisance veineuse, système circulatoire varices et ulcères variqueux, œdèmes

 

 

Bien souvent, la surcharge pondérale est accompagnée de troubles circulatoires.

Les jambes sont lourdes voire enflées et les pieds sont gonflés.


Ces symptômes témoignent d'une insuffisance veineuse, c'est-à-dire d'un mauvais fonctionnement du système circulatoire chargé de reconduire le sang vers le cœur. La stagnation du sang dans les vaisseaux sanguins, la paroi des veines et des capillaire est dilatée et fragilisée, elle tend alors à devenir perméable et à laisser passer les liquides organiques d'où la formation d'œdèmes et l'apparition inesthétique de veinules rouges et bleues ou de micro-hématomes. A long terme, le risque de voir s'installer des troubles plus graves et plus douloureux, tels que varices et ulcères variqueux, augmente.



La phytothérapie, base de nombreuses spécialités pharmaceutiques veinotropes, est par ses multiples propriétés un élément incontournable du traitement, aussi bien externe qu'interne, des troubles circulatoires veineux.

 

Traitement interne des insuffisances veineuses

 

Mélilot

Melilotus officinalis est traditionnellement utilisé dans les troubles circulatoires où il augmente le débit veineux et diminue la perméabilité capillaire. Par son action lymphagogue, il augmente le débit lymphatique, tout en favorisant la résorption des œdèmes

Le Mélilot officinal (Melilotus officinalis) est une plante herbacée à tige cannelée dressée, ne dépassant guère les 60 cm de hauteur. Commune dans les décombres et les lieux cultivés, sur terrains calcaires et graveleux, elle possède des feuilles alternes, composées de 3 folioles dentées. Les fleurs, de type papilionacé, de couleur jaune sont réunies en grappes allongées au sommet de la tige. La floraison a lieu de juin à septembre, période d'intense activité pour leurs pollinisateurs, les abeilles.

Les sommités fleuries de Mélilot contiennent des flavonoïdes aux propriétés vitaminique P, des glucosides phénoliques dont le mélilotoside qui libère de l'acide coumarinique (anticoagulant et fluidifiant sanguin). Utilisé frais, le Mélilot a une teneur plus importante en mélilotoside.

Melilotus officinalis est traditionnellement utilisé dans les troubles circulatoires où il augmente le débit veineux et diminue la perméabilité capillaire. Par son action lymphagogue, il augmente le débit lymphatique, tout en favorisant la résorption des œdèmes. C'est aussi un sédatif qui agit à la fois sur le système nerveux central et sur le système parasympathique. Son usage ne doit pas être prolongé et il est contre indiqué chez les hémophiles

 

Marron d'inde

Le Marronnier commun (Aesculus hippocastanum L.) est un arbre pouvant atteindre 25 mètres de hauteur. Ses feuilles sont grandes, opposées, composées palmées (5-7 folioles). En avril ou mai apparaissent des fleurs blanches tachées de rose et de jaune réunies en grappes composées. Les fruits sont des capsule verte épineuse renfermant 1-2 graines : les marrons.

En phytothérapie, on utilise exclusivement la graine (Marron) et l'écorce pour leurs propriétés veinotropes. La graine du Marronnier d'Inde contient des saponosides triterpéniques (aescine) responsables de l'activité anti-inflammatoire et anti-œdémateuse. D'autres composants tels les flavonoïdes exercent une activité veinotonique. Par sa composition agissant en synergie, le marron d'Inde agit comme protecteur vasculaire général, veineuse et capillaire en particulier.

Aesculus hippocastanum est un vasoconstricteur et un protecteur de la paroi veineuse. Il empêche la destruction des cellules épithéliales de la gaine et de ce fait, inhibe la perméabilité. C'est aussi un diurétique, des études ont montré que l'aescine augmentait l'excrétion rénale de 150 à 300 %. Cette élimination est accompagnée d'une forte excrétion du sodium, mais d'une faible excrétion de potassium. Le marron d'Inde est aussi un stimulant des corticosurrénales, ainsi il favorise la sécrétion de cortisol, notre cortisone naturelle qui antagonise le processus inflammatoire.

Cyprès

Le cyprès toujours vert (sempervirens) est un bel arbre à cime longue et étroite, dont la taille peut atteindre plus de 20 mètres. Ses ramuscules sont entièrement recouvertes par des feuilles en forme d'écailles triangulaires. C'est un arbre monoïque, il porte à la fois les fleurs mâles et femelles comme beaucoup de conifères. Les fleurs mâles sont en chatons terminaux alors que les fleurs femelles forment des cônes globuleux à écorces écailleuses. Ces cônes, improprement appelés "noix" sont des galbules.

La composition chimique de la galbule et des rameaux est très différente, ce qui explique l'usage traditionnel distinct de ces deux organes. La galbule est employée contre les troubles circulatoires alors que les rameaux sont utilisés comme antispasmodique et antiseptique dans les toux sèches.

Des travaux ont montré que certains tanins de la "noix" inhibent de 50 % les méfaits d'une enzyme : l'élastase qui, en excès dans diverses maladies, favorise la dégradation des tissus conjonctifs et des fibres élastiques des parois veineuses. Ce sont ces tissus, qui par leur élasticité, favorisent la circulation du sang. D'autres composants ont des propriétés antioxydantes et une légère action hypotensive. Certains éléments chimiques de la noix de cyprès ont un effet " œstrogène-like ", de ce fait, il stimule la production de ces hormones. Ce qui peut être bénéfique dans certains cas mais préjudiciable dans certaines pathologies (cancers oestrogèno-dépendant - mastopathies)

La synergie, avec laquelle, agissent les composants de la galbule de cyprès, fait de ce végétal un remède intéressant dans divers troubles circulatoires, aussi bien en usage interne qu'externe.

Vigne rouge

Originaire du Sud du Caucase, la Vigne est une plante grimpante de la famille des Ampelidaceae, qui serait apparue au cours du Miocène, à l'ère secondaire. Domestiquée par l'homme au cours des siècles, c'est aujourd'hui un arbrisseau tortueux à tronc noueux dont l'écorce se détache par lanières. Il se ramifie en branches sarmenteuses, pouvant dépasser 20 m, si elles ne sont pas taillées. Elles se fixent solidement en s'enroulant au support par des vrilles.

Certains cépages (dits teinturiers) peuvent avoir des feuilles colorées en rouge à l'automne. La couleur du feuillage à l'automne est important pour la récolte des feuilles de Vigne rouge (Vitis vinifera L.) variété "teinturier". Cette variété est du même genre que la vigne qui donne le raisin. Lors des premiers froids, ses feuilles prennent une belle couleur « rouge sang ». Elles contiennent alors des pigments anthocyaniques ou anthocyanes, acteurs indispensables à l'activité thérapeutique. Elles renferment, également des flavonoïdes, des tanins et des acides phénols. Agissant en synergie, tous ces composants participent à l'entretien de la paroi veineuse. De ce fait, ils s'opposent à la perméabilité de la paroi veineuse et favorisent sa vasoconstriction. De plus, certains de ces composants exercent une action anti-oxydante, c'est à dire qu'ils empêchent la destruction des cellules et notamment celles de la gaine des veines.

 

Traitement externe des insuffisances veineuses


Les applications locales de gel ou de crème à base d'HE ou d'extrait de plantes peuvent aussi être envisagé. Ces applications, se feront d'abord en onctions légères puis de plus en plus pressantes, en remontant de la cheville vers le genou.

Exemple de traitement externe :

Gel à faire préparer en Pharmacie:

Phytol de Marron d'Inde 5g

Phytol de Vigne rouge 5g

Phytol de Mélilot 15g

HE de Cyprès 20 gouttes

HE de Menthe des champs 5 gouttes

Phytogel base 25 g

A appliquer localement matin et soir

 

Crème

HE de Cyprès 20 gouttes

HE d'Hélichryse 30 gouttes

TM de Mélilot 10g

Excipient QSP 100g

 

Des règles d'hygiènes élémentaires et alimentaires vont, bien entendu, accompagnées le traitement. La station debout ou assise en continue est à organiser. Le port de vêtements serrés est à proscrire et la surélévation des pieds du lit est essentiel. En alimentation, on évitera tous les excitants (café, épices, alcool...), sans oublier la cause de mes troubles circulatoires... Si aucune amélioration n'est constaté après trois semaines de traitement, il peut être sage de consulter son thérapeute.

 

FORMES D'EMPLOI et POSOLOGIE

Mélilot

  • Infusion 20 % 1 demi-litre par jour
  • S.I.P.F. * 1 mesure dans de l'eau 3 fois par jour

·Extrait sec alcoolique* 0,40 à 1 g par jour

·Extraits fluides* 0,50 à 2 g par jour

·T.M.* 50 à 150 gouttes par jour

 
En savoir plus sur les formes d'emploi :

Les formes galéniques en phytothérapie (1/2): Les tisanes
Les formes galéniques (2/2) : Les plantes transformées 

Marron d'inde

  • Alcoolature stabilisée : Intrait 10 à 30 gouttes par 24 heures
  • Extrait sec hydro-alcoolique * 0,05 à 0,15 par jour
  • S.I.P.F.* 1 Mesure 3 fois par jour (voire +)
  • T.M. * 50 à 150 gouttes par jour
  • Hydrolat En usage externe
  • Extrait hydro-alcoolique En usage externe

 En savoir plus sur les formes d'emploi :
Les formes galéniques en phytothérapie (1/2): Les tisanes
Les formes galéniques (2/2) : Les plantes transformées 

 Cyprès

Décocté de galbules à 30 pour mille* en usage interne ou externe

T.M* 30 à 50 gouttes, 3 fois par jour

Extrait sec alcoolique* 0,5 à 1,5 g par jour

HE* 2 gouttes x 3 fois par jour, pendant 3 semaines


En savoir plus sur les formes d'emploi :
Les formes galéniques en phytothérapie (1/2): Les tisanes
Les formes galéniques (2/2) : Les plantes transformées  

Vigne rouge

Infusé* 20 g pour 1 litre 250 ml 2 fois/ Jour

Extrait sec aqueux * 1 à 2 g par jour

Poudre 1,5 à 3 g par jour

Extrait fluide* 2 à 5 g par jour

T.M* 50 à 150 gouttes par jour


En savoir plus sur les formes d'emploi :
Les formes galéniques en phytothérapie (1/2): Les tisanes
Les formes galéniques (2/2) : Les plantes transformées  


Les formes galéniques ayant un astérisque sont les plus appropriées dans l'application thérapeutique évoquée.




      Alain TESSIER

Ethnobotaniste
En savoir plus sur les plantes

Articles complémentaires :
Coupe faim - Maigrir et perdre du ventre - Pour un ventre plat grâce aux plantes 

Surcharge pondérale et rétention d'eau - Oedème - élimination urinaire 
Phytothérapie : surcharges pondérales et troubles nerveux 
Plantes du drainage
Phytothérapie et cellulite

Commenter cet article