Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Phytovox et Esprit Nature

Plantes médicinales, les plantains sont utilisés en médecine populaire pour aider à soigner les conjonctivites, la trachéites, les pharyngites, la toux. Le plantain apaise les piqûres de moustiques, d'abeilles ou d'orties. Le plantain réduit l'oedème.

 

 

Les Plantains sont des plantes herbacées, présentent dans toutes les régions européennes, ainsi que dans l’Ouest de l’Asie et le Nord de l’Afrique. Il existe quelques 250 espèces de plantain dans le monde. Le nom est formé du latin planta, désignant « le dessous du pied » et du suffixe ago signifiant « ressemblance ». Il a donné plantago nom de genre « Plantain » dont toutes les espèces aiment les terrains piétinés.

 Les espèces de plantains se différentient par la forme du limbe des feuilles :

                          · Ovale et de grande taille : Plantago major

                          · Elliptique et pubescent : Plantago media

                          · Lancéolé et pointu : Plantago lanceolata

Et par la forme de l'inflorescence :

                          · Epi cylindrique : Plantago major et Plantago media

                          · Ovoide ou globuleux : Plantago lanceolata

 

Le plantain apaise les piqûres de moustiques, d'abeilles ou d'orties. Le plantain réduit l'oedème.Le Plantain majeur (Plantago major) est aussi connu sous le nom de Plantain commun ou de Plantain des oiseaux. Ses feuilles sont plus larges et moins pointues que les feuilles du Plantain lancéolé. Ce sont les espèces les plus courantes. D’autres espèces, le Plantain corne de cerf (Plantago coronopus), le plantain des chiens (Plantago cynops) connue sous le nom de « badasson » et le Plantain maritime, Plantago maritima, qui lui est fréquent sur le littoral rocheux. Les feuilles et les racines des différentes espèces de Plantain ont, de tout temps, eut la réputation d'être des plantes calmantes et adoucissantes utilisées tant en interne qu'en usage externe.

 Pline et Galien, au Ier siècle de notre ère, ont mis en avant les propriétés astringentes et vulnéraires des différentes espèces de plantain. Pour les traités médicaux du Moyen-Age, c'est "une herbe que personne ne doit mépriser" , les feuilles broyées, appliquées en cataplasme, avaient la réputation de guérir les ulcères. Trotula, dans son Traité des Maladies des femmes, conseille le Plantain en gynécologie dans le traitement des métrorragies et même pour les déplacements de l’utérus. Plus tard, dans ses pièces, Shakespeare louera même  ses vertus cicatrisantes.

 Sur un plan thérapeutique, on utilise principalement le plantain majeur et lancéolées. Le Plantain lancéolé ou herbe à 5 côtes (Plantago lanceolata)  est l'espèce qui, à ce jour, a été la plus étudiée. C'est une plante vivace, assez petite, très répandue dans les lieux de passage des terres incultes, dans les prairies, les talus et les terrains tassés. Les feuilles lancéolées, étroites et pointues sont disposées en rosette basale, elles portent trois à cinq nervures convergentes. Du centre de cette rosette part une tige non ramifiée de 40 à 50 cm portant une inflorescence ovoïde ou globuleuse très appréciée des oiseaux. 

 La médecine populaire emploie le plantain dans les affections oculaires : conjonctivites, blépharites en bains ; en gargarisme dans les trachéites et les pharyngites et en cataplasme dans le traitement des affections respiratoires, de la toux et dans les manifestations allergiques. D'ailleurs, les feuilles de plantain, utilisées fraîches et écrasées entre les doigts, pour en extraire le suc, sont connues pour apaiser les désagréments causés par les piqûres de moustiques, d'abeilles ou d'orties.

 

Le plantain apaise les piqûres de moustiques, d'abeilles ou d'orties. Le plantain réduit l'oedème.Toutes les parties de la plante produisent des mucilages aux propriétés adoucissante et émollientes. Les feuilles de plantain lancéolée contiennent également des tanins, des flavonoïdes, des acides phénols, des iridoïdes (actéoside, catalpol) et des alcaloides (noscapine). La découverte récente de certains de ces principes actifs, confirme l'usage traditionnel des plantains comme cicatrisant, anti-inflammatoire et antimicrobien.

 Le Plantain lancéolé possède une action anti-inflammatoire importante, on a montré que certains de ses composants (verbascoside, catalpol) provoquaient une inhibition de 73,4 % de l’œdème. D'autres ont une activité analgésique. Les mucilages ont un effet filmogène protecteur des irritations. Dans une étude réalisée en 2003, les auteurs montrent que les extraits hydroalcooliques de Plantago lanceolata exerce une activité anti-inflammatoire par inhibition de la cyclooxygénase II (Cox 2) et de la lipoxygenase (5-LO). Son action sur le système immunitaire est due aux polysaccharides et à divers composants phénoliques agissant en synergie.

 Outre son activité antibactérienne, antivirale et antifongique, le plantain lancéolée est un immunomodulant et un antitussif. L’action antitussive est principalement le fait d’un alcaloïde, la noscapine. Cette molécule est à la fois un antitussif central et périphérique. De plus, cette molécule possède une action narcotique et spasmolytique.    

 Dans certaines régions, les jeunes feuilles de plantain sont aussi consommées en salade et en potage. Le plantain corne de cerf, à même été cultivé comme alimentaire en Hollande et en Italie.

 Dépourvu de toxicité et poussant en abondance sur les traces de l'homme, les plantains sont des plantes aux multiples intérêts à la fois thérapeutiques et pourquoi pas alimentaire.

 

             Alain TESSIER

             Ethnobotaniste

 

           En savoir plus sur les plantes

 

 

FORMES D'EMPLOI et POSOLOGIE

 

 · Suc de feuilles fraîches en application locale*.

· La poudre à 10 % dans un excipient gras. 

 · Poudre :                                                    1 à 2 g / jour

 · Extrait sec :                                               0,50 -1,50 g / jour

 · Extrait fluide :                                            2 g / jour

 · T.M.* :                                                       50 à 200 gouttes / jour

 

Plantain Lancéolé

Plantain Lancéolé

Commenter cet article

guy meyer 25/04/2012 18:41

cher alain, j'aimerais bien avoir de tes nouvelles.guy