Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Phytovox et Esprit Nature

Le Pourpier à une action diurétique, vermifuge, soigne les hémorroïdes et les affections buccales.
Le pourpier est aussi myorelaxant et antinociceptif.
Le pourpier favorise la guérison des plaies chez le diabétique.
Le pourpier il agit sur les affections gastro-intestinales
Enfin, le pourpier aide au traitement des métrorragies, polyménorrhée et des saignements inter menstruels.

 

 

Le Pourpier :
un aliment et un remède oublié

 

La famille des Portulacaceae est une famille de plantes herbacées comprenant 500 espèces, réparties en 19 genres. Ce sont des plantes herbacées de 10 à 30 cm, pérennes ou annuelles, généralement velues et charnues, à feuilles simples entières, à fleurs solitaires ou en grappe, des régions tempérées à sub-tropicales. 

    Outre les variétés horticoles, il existe deux variétés de Pourpier (Portulaca oleracea) : la variété spontanée sylvestris (DC.) Celak. à port couché et à tiges rougeâtres, et la variété cultivée sativa (Haw.) Celak., à port dressé et à tiges vertes. (26)

 

    Le Pourpier aide au traitement des métrorragies, polyménorrhée et des saignements inter menstruels - les hémorroïdes et les affections buccales. Le nom de cette plante médicinale et alimentaire vient du latin populaire pullipedem, formé de pullus “ poulet ” et de pedis “ pied ”. Cette appellation lui vient de la similitude de forme entre les tiges de la plante et les pattes du volatil.

Originaire des régions subtropicales et tropicales, le Pourpier, déjà utilisé dans l'Egypte ancienne, est employé comme légume, épice et plante médicinale depuis plus de 2000 ans en Inde et en Perse. Décrit avec précision au 13ème siècle par Albert le Grand, ce n’est qu’en 1536 qu'il est cité par Jean de La Ruelle, comme plante a cultivée. Ce n’est qu’en 1582 qu’il est cultivé pour la première fois, en Angleterre.

En médecine traditionnelle, le pourpier était autrefois employé comme diurétique et les graines comme vermifuge. Ainsi, dans les Cévennes, la décoction des feuilles ou des semences est employée contre la dysenterie et les vers intestinaux. En décoction, toutes les parties de la plante "calme les ardeurs des chaudes fièvres". Pilée et placée avec une bande sur le front du malade, la plante donne le repos. (2)

Mâchées, les feuilles de pourpier soigne les affections buccales (gencives rouges, langue enflammée), blanchi les dents et chasse les vers. Le suc de la plante mélangé avec une poignée de roses rouges et du miel, le tout bouilli et appliqué localement soigne les hémorroïdes. (4)  

En médecine traditionnelle chinoise, c’est le MA CHI XIAN (Portulaca oleracea). La plante, fraîchement cueillie est ébouillantée et mise à séchée. Selon la tradition, le Pourpier a une saveur acide et est de nature froide. Il agit sur les méridiens du gros intestin et du foie, où il élimine la chaleur et les toxiques et dissipe les accumulations de sang.

Après la découverte de sa composition et sa richesse en acides gras polyinsaturés de type oméga-3, le Pourpier retrouve, aujourd'hui, un nouvel intérêt. Outre les acides gras, le Pourpier contient aussi des polyphénols (Acides phénols), des amines (dopamine, noradrénaline) des vitamines et des éléments minéraux.
 

Vitamine A ou rétinol

2500 UI

Vitamine B1 ou thiamine

0,10 mg

Vitamine B2 ou riboflavine

0,10 mg

Vitamine B3 ou PP ou niacine

0,5 mg          

Vitamine C ou acide ascorbique

66 mg

 

Calcium

103 mg

Fer

3,50 mg

Magnesium

68 mg

Phosphore

40 mg

Potassium

585 mg

Sodium

46 mg

 

Des études ont montré que l'extrait aqueux de pourpier avait un effet sur le système musculaire et nerveux. Cet extrait, réduit la locomotion, produit un effet anticonvulsivant, inhibe les
contractions musculaires etLe Pourpier à une action diurétique, vermifuge, soigne les hémorroïdes et les affections buccales. Le pourpier est aussi myorelaxant et antinociceptif. Le pourpier favorise la guérison des plaies chez le diabétique.
exerce un effet myorelaxant et antinociceptif. (23) Chez l’animal, l'effet myorelaxant se fait sentir durant 4 heures. (7)

 Localement, l’extrait alcoolique de Pourpier exerce un effet anti-inflammatoire et analgésique. En administration interne ces activités sont moins probantes qu’en applications locales. (12) Cet extrait exerce aussi une activité antifongique, il est particulièrement actif sur les Trichophytons, (11) et inhibe la production d’oxyde nitrique. (24) Le pourpier favorise la guérison des plaies chez le diabétique (28)  Les polysaccharides du Pourpier exerce une action antivirale sur le virus de l'herpès (HSV de type 2) (29) Le pourpier est cliniquement efficace dans le traitement oral du Lichen plan (PLO). (32)

 L’extrait hydro-alcoolique de Portulaca oleracea administré oralement, réduit le PH gastrique. Ces résultats suggèrent une action gastroprotectrice, mise à profit dans la  médecine traditionnelle dans les affections gastro-intestinales. (20) L’ingestion d’infusion à 5%, exerce un effet bronchodilatateur. (21) Les bétacyanines; présentent dans l'espèce à tiges rouges, limitent les déficits cognitifs. (31)

 Dans le traitement des métrorragies, polyménorrhée, saignements intermenstruels qui n'ont pas répondu aux médicaments standard, un traitement avec 5 g de poudre de graines de pourpier dans un verre d'eau toutes les 4 h par voie orale ; à prendre pendant 3 jours, 48 h après le début des menstruations et suivi pendant 3 mois, soulagera les patientes.(33)

 Alimentaire dans plusieurs régions du monde, le Pourpier fait partie de « ses mauvaises herbes » qui ne sont que des « herbes mal aimées » et qui cependant peuvent nous être bénéfique.

 

Alain TESSIER
Ethnobotaniste


En savoir plus sur les plantes

 

 

BIBLIOGRAPHIE

 

 (7) P. Goetz. In Phytothérapie. N° 19. 2002.

(11) Oh KB, Chang IM, Hwang KJ, Mar W. Detection of antifungal activity in Portulaca oleracea by a single-cell bioassay system. Phytother Res 2000 Aug;14(5):329-32

(12) Chan K, Islam MW, Kamil M, Radhakrishnan R, Zakaria MN, Habibullah M, Attas A. The analgesic and anti-inflammatory effects of Portulaca oleracea L. subsp. Sativa (Haw.) Celak. J Ethnopharmacol 2000 Dec;73(3):445-51

(20) Karimi G, Hosseinzadeh H, Ettehad N. Evaluation of the gastric antiulcerogenic effects of Portulaca oleracea L. extracts in mice. Phytother Res. 2004 Jun;18(6):484-7.

(21) Malek F, Boskabady MH, Borushaki MT, Tohidi M. Bronchodilatory effect of Portulaca oleracea in airways of asthmatic patients. J Ethnopharmacol. 2004 Jul;93(1):57-62.

(23) Okwuasaba F, Ejike C, Parry O. Skeletal muscle relaxant properties of the aqueous extract of Portulaca oleracea. Ethnopharmacol. 1986 Aug;17(2):139-60.

(24) Faridah Abas, Nordin H. Lajis, D.A. Israf, S. Khozirah and Y. Umi Kalsom Antioxidant and nitric oxide inhibition activities of selected Malay traditional vegetables. Food Chemistry Volume 95, Issue 4 , April 2006, Pages 566-573  

(28) Laitiff AA, Teoh SL, Das S.Wound healing  in diabetes mellitus: traditional treatment modalities.Clin Ter. 2010 Jul-Aug;161(4):359-64.

(29) Dong CX, Hayashi K, Lee JB, Hayashi T..Characterization of structures and antiviral effects of polysaccharides from Portulaca oleracea L. Chem Pharm Bull (Tokyo). 2010;58(4):507-10.

(31)Wang CQ, Yang GQ. Betacyanins from Portulaca oleracea L. ameliorate cognition deficits and attenuate oxidative damage induced by D-galactose in the brains of senescent mice. Phytomedicine. 2010 Jun;17(7):527-32. Epub 2009 Oct 29.

(32) Agha-Hosseini F, Borhan-Mojabi K, Monsef-Esfahani HR, Mirzaii-Dizgah I, Etemad-Moghadam S, Karagah A. Efficacy of purslane in the treatment of oral lichen planus. Phytother Res. 2010 Feb;24(2):240-4.





Commenter cet article

Infos grossesse 28/11/2016 17:56

Merci pour l'information! je ne connaissais pas!

Wellcom Centre 27/07/2012 11:15

ah bon?? :O
bah je suis très étonnée de ne pas avoir connu cette plante alors que je suis une fanatique de la phytothérapie! un vrai trésor si j'en crois votre article! merci beaucoup pour ce partage
Manon