Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Esprit Nature

L’huile  de millepertuis (Hypericum perforatum) est traditionnellement utilisée comme vulnéraire (cicatrisant) et anti-inflammatoire (topique). Le Millepertuis possède une activité antibactérienne et  antifongique.  Soulage des coups de soleil. Attention cependant à éviter une exposition prolongée au soleil après avoir appliqué l'huile de millepertuis
 


Un vulnéraire de « Bonne fame »


L’huile de millepertuis (Hypericum perforatum) est traditionnellement utilisée comme vulnéraire (cicatrisant) et anti-inflammatoire (topique)
Le millepertuis (Hypericum perforatum) est une plante vivace de 60 à 80 cm de hauteur, à tige raide, rameuse, légèrement ailée, la distinguant des autres espèces. Ses feuilles opposées, sessiles et ovales, semblent perforées de nombreux petits points translucides qui sont en réalité des glandes sécrétrices. Les fleurs de 1,5 à 2 cm de diamètre, de couleurs jaune vif sont réunies en grappes au sommet des rameaux. Les 5 pétales, épanouis de juin à septembre, sont tachetés de petits points noirs. Les fruits sont des petites capsules à trois fossettes, fermées par temps humide, s'ouvrant par temps sec. Elles contiennent des graines dures, noires ou brunes. À l'état sauvage, on trouve le Millepertuis dans les prairies sèches, dans les champs ou terrains abandonnés ou négligés, en bordure des chemins, le long des voies ferrées.

 

Le Millepertuis possède une activité antibactérienne et antifongique
Les vacuoles situés dans les pétales et les feuilles contiennent un pigment dianthrone, photodynamique, l'hypericine. La quantité d'hypericine est plus élevée vers la fin juin (solstice d’été). C'est sans doute pourquoi les Anciens, ayant constaté son activité plus importante à cette époque de l'année, avaient appelé cette plante « herbe de la St Jean », ou pour les anglais huile de St.-John's Wort. Pressées entre les doigts, les fleurs fraîches sécrètent un liquide rouge violacé. En macération dans l’huile, elles fournissent «l'huile rouge » ou huile de millepertuis.  

 

Le Millepertuis possède une activité antibactérienne et antifongique
L'huile est traditionnellement utilisée comme vulnéraire (cicatrisant) et anti-inflammatoire (topique). Nicolas Culpeper (1616-1654) décrit son usage ainsi : « À l'extérieur, il (le millepertuis) est de grand service pour les ecchymoses, les contusions et les blessures, en particulier l'aspect nerveux,  (…) en onguent, il ouvre les obstructions, dissout les enflures et referme les lèvres des plaies. » (1)


Le Millepertuis possède une activité antibactérienne et antifongique. Soulage des coups de soleil
Au début  du siècle dernier, elle est employée avec succès dans le traitement des brûlures où comme écrit H. Leclerc, un des pères de la Phytothérapie moderne : " Elle diminue les symptômes douloureux, par suite d'une action anesthésique locale légère, mais constante, modère les réactions inflammatoires et joue vis à vis des tissus lésés un rôle protecteur sans en compromettre la vitalité, sans déterminer de rétention, ni de suppuration des liquides excrétés et favorise la réparation du revêtement épidermique".

 

Le Millepertuis possède une activité antibactérienne et antifongique. Soulage des coups de soleil
La littérature scientifique confirme les effets vulnéraires et anti-inflammatoires de l'huile de millepertuis. Une étude attribue ces effets principalement à l'hypericine, à la pseudohypericine et à l'hyperforine. (4) Cette même étude démontre un effet anti-inflammatoire qui pourrait être utile lors de problèmes dermatologiques inflammatoires. Le Millepertuis possède une activité antibactérienne, (9) et l'hyperforine est antifongique. (7)

 

Attention cependant à éviter une exposition prolongée au soleil après avoir appliqué l'huile de millepertuis
Malgré son efficacité pour soulager l'inflammation et les brûlures, l'usage de l'huile de millepertuis dans le traitement des coups de soleil est limité. Le millepertuis peut entraîner une photosensibilité (irritations cutanées, coups de soleil et/ou formation de vésicules lors de l'exposition au soleil). (5) À cause des risques de photosensibilité, il est préférable d’éviter une exposition prolongée au soleil après avoir appliqué l'huile de millepertuis, en particulier chez les personnes au teint pâle. (6)

 

(en savoir plus sur la peau et le soleil)


    Alain TESSIER




BIBLIOGRAPHIE

Ethnobotaniste
En savoir plus sur les plantes

 

(1) Culpeper Francis. Culpeper's Complete Herbal. W. Foulsham & Co. London UK.

(2) Der Maderosian A et al, éditeur. The Review of Natural Products by Facts and Comparisons. St. Louis, MO: Wolters Kluwer Co., 2000.

(3) Blumenthal M et al. ed. The Complete German Commission E Monographs: Therapeutic Guide to Herbal Medicines. American Botanical Council, 1998

(4) Trans. S. Klein. Boston, MA.Schempp CM, Winghofer B, Ludtke R, et al. Topical application of St. John’s wort (Hypericum perforatum L.) and its metabolite hyperforin inhibits the allostimulatory capacity of epidermal cells. Br J Dermatol 2000;142:979-84.

(5) Lane-Brown MM. Photosensitivity associated with herbal preparations of St. John’s wort (Hypericum perforatum). Med J Aust 2000;172:302.

(6) Schempp CM, Ludtke R, Winghofer B et al. Effect of topical application of Hypericum perforatum extract (St. John's wort) on skin sensitivity to solar simulated radiation. Photodermatol Photoimmunol Photomed 2000;16(3):125-8.

(7) Khosa, R.L. and Bhatia, N., 1982. Antifungal effects of Hypericum perforatum Linn. J. Sci. Res. Plants. Med. 3, pp. 49-50.

(8) Mukherjee PK, Verpoorte R, Suresh B. Evaluation of in-vivo wound healing activity of Hypericum patulum (Family: hypericaceae) leaf extract on different wound model in rats. J Ethnopharmacol 2000 Jun;70(3):315-21.

(9) C. Barbagallo. Antimicrobial activity of three Hypericum specis. In Fitoterapia. Volume 58. N° 3.1987. pp 175-177.

 

Commenter cet article

genevieve diemert 10/10/2009 08:44


cette huile serait-elle intéressante pour une personne ayant subi une opération de coronarienne et qui présente une cicatrice kéloidale et qui la démange vers le soir ? ou avez vous une autre
proposition ? est ce que l'huile essentielle de sauge sclarée serait adaptée ??? merci d'avance pour votre réponse


Esprit Nature 12/10/2009 20:02



Par ses propriétés cicatrisante et régénérante des tissus cutanés, l'huile de Millepertuis peut être employée sur des cicatrices chéloides, a condition de ne pas exposer cette
zone au soleil. A l(huile de Millepertuis, on peu ajouter 1% de HE de Lavande qui apportera à la fois son odeur et ses propriétés antiseptique.