Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Esprit Nature

L'homme doit impérativement ingérer la vitamine C régulièrement dans son alimentation 

 



La presque totalité des espèces animales est capable d'effectuer la synthèse de l'acide ascorbique : l'homme, les primates et quelques autres espèces ont, au cours de l'évolution, perdu l'enzyme nécessaire à sa biosynthèse. De plus, comme les autres vitamines hydrosolubles, la vitamine C n'est pas stockée dans l'organisme. C'est pourquoi l'homme doit impérativement en ingérer régulièrement dans son alimentation.

L'acide ascorbique joue un rôle important dans le métabolisme des acides aminés

 

Acide ascorbique lévogyre ou dextrogyre ?
 

Il existe deux acides ascorbiques ayant la même formule chimique mais une disposition spatiale différente. Le composé lévogyre est naturel et appelé vitamine C, ou acide oxo-3 L-gulofuranolactone. L’autre composé est qualifié de dextrogyre.

Seule la forme lévogyre présente une activité vitaminique.


Les actions de la vitamine C

En présence de cuivre ou de fer, l'acide ascorbique favorise la formation de radicaux superoxyde et exerce un effet pro-oxydant. Elle favorise l'absorption digestive du fer non héminique en transformant le fer ferrique en fer ferreux et peut-être en chélatant le fer ferrique.

La vitamine C est absorbée essentiellement au niveau du duodénum et du jéjunum proximal. Son absorption est rapide, dépendante du sodium et peut être inhibée par des analogues structuraux. A fortes doses, l'aspirine diminue l'absorption digestive de la vitamine C. Helicobacter pylori interviendrait également comme facteur inhibiteur de la vitamine C. Des études récentes ont en effet montré que cette bactérie diminuait l'absorption gastrique d'acide ascorbique, forme active anti-oxydante de la vitamine C.

Les tissus les plus riches en vitamine C sont le cortex surrénal et l'hypophyse et, à moindre degré, le foie, le muscle et la cornée. Les leucocytes sont aussi très riches en vitamine C, ils en contiennent 80 fois plus que le plasma. Dans le plasma, l'acide ascorbique est lié réversiblement à l'albumine. L'insuline favoriserait la pénétration intracellulaire de l'acide ascorbique.

L'acide ascorbique joue un rôle important dans le métabolisme des acides aminés, elle catalyse l'hydroxylation de la proline et de la lysine en hydroxyproline et hydroxylysine, constituants normaux du collagène. Le collagène forme 30% de la totalité des protéines de l'organisme et entre dans la composition de la peau, de l'os, des dents, du cartilage. De ce fait, elle participe à l'ossification, au développement des dents et à la réparation tissulaire. La vitamine C est aussi un activateur de la delta 6 désaturase, enzyme intervenant dans le métabolisme des acides gras.

Agissant sur la ß-dopamine hydroxylase, l'acide ascorbique participe à l'hydroxylation de la dopamine en noradrénaline et est nécessaire à la synthèse des hormones stéroïdes.

La vitamine C joue aussi un rôle protecteur sur la peroxydation lipidique en régénérant la vitamine E qui est le principal anti-oxydant membranaire et s'oppose à la formation des nitrosamines mutagènes. C'est également un facteur anti-infectieux, antitoxique et antiallergique, elle stimule la phagocytose en accroissant l'activité et la mobilité chimiotactique des globules blancs neutrophiles et macrophages, participe au bon fonctionnement des cellules réticulaires du thymus et assure en partie la synthèse de l'interféron.

La vitamine C diminue la perméabilité capillaire, inhibe l'agrégation plaquettaire et s'oppose à la formation des métabolites du cholestérol.


Le Kiwi est riche en vitamine C
 

Les plantes riches en vitamine C
Les fruits, surtout les agrumes et les légumes riches en vitamine C, contiennent des pigments végétaux qui sont essentiels à son absorption. Les bioflavonoïdes, notamment, agissent en synergie pour favoriser la biodisponibilité de l'acide ascorbique. Dans une étude, les auteurs ont montré qu'un extrait d'agrume naturel accroît de 35 % la biodisponibilité de la vitamine C par rapport à l'acide ascorbique administré seule.

L'argousier :
Les fruits d'argousier (Hippophae rhamnoïdes L.), riches en vitamine C (200 à 300mg/100 g), sont réputés dans le traitement des états de fatigue ou de convalescence, où ils renforcent le système immunitaire et exercent une action anti-oxydante. Les fruits et le jus, en stimulant le SNC, ont un effet bénéfique dans les états de stress et dans tous les cas où la personne se sent agressé ou physiquement affaibli.

L'églantier
Traditionnellement, les fruits de l'Eglantier (Cynorrhodons), sont employés pour leurs propriétés astringentes (Tanins) et pour leur richesse en vitamine C, jusqu'à 2 % de leurs poids secs. (Voir Cynorrhodons)

Le pourpier
Après la découverte de sa composition et sa richesse en acides gras polyinsaturés de type omega-3, le Pourpier (Portulaca oleracea) retrouve, aujourd'hui, un nouvel intérêt. Outre les acides gras, le Pourpier contient aussi des éléments minéraux (Fe, Ca...) et de la vitamine C (60 à 80 mg/100g).

 

Certains fruits (Cassis, Agrumes...) et légumes d'usage courant (Brocoli, Fenouil, Poivron, Quinoa ou Persil) contiennent de la vitamine C.

 

Riches aussi en vitamine C

L'orange
Les jus d'oranges ou de citrons (environ 30 % du poids du fruit), contiennent des acides organiques, des éléments minéraux (calcium, magnésium, sodium), de la pectine, des flavonoïdes et des caroténoïdes. Sa teneur en vitamine C est assez importante puisque 100 g de fruits en contiennent 40 à 60 mg.

Le kiwi
Sur un plan nutritionnel, le kiwi fruit est exceptionnel. Très riche en vitamine C (94 mg / 100 g), environ le double de ce qu'apporte une orange. Un seul kiwi de 75 g couvre presque la totalité des besoins quotidiens conseillés de vitamine C, soit 80 mg pour un adulte et 60 mg pour un enfant. De plus, les acides organiques présents en quantité assez importante favorisent la bonne conservation et l'assimilation de la vitamine C. D'autres vitamines, comme la vitamine E, antioxydante, la vitamine B12 et PP, ainsi que des carotènes, précurseur de la vitamine A, font du kiwi un des fruits les plus riche en vitamines.

L'oignon
Bien qu'il soit souvent consommé en quantités modérés - notamment lorsqu'il est utilisé comme condiment - l'oignon possède de réelles qualités nutritionnelles : il peut fournir des quantités appréciables de vitamine C, et de «facteur vitaminique P», de nombreux minéraux et oligo-éléments (notamment du sélénium, aux propriétés immunitaires et anti-oxydantes reconnues). Et tout ceci, avec un apport calorique modéré (ce qui est apprécié aujourd'hui !).

Ces végétaux, aideront les organismes fragiles à traverser l'hiver
sans trop de dommages.



     Alain TESSIER

Ethnobotaniste
En savoir plus sur les plantes

Pour passer un bon hiver

 

Commenter cet article

thierry bouree 16/04/2010 13:09


Bonjour
Et le persil ???
Environ deux fois plus de vitamine C que le kiwi et trois fois plus que le citron! Difficile d'en manger 100g -joli sourire- mais ne pas oublier d'en parsemer tous les plats pour les vitamines et
l'appétence!
C'est sûr, moins en vogue que l'Acerola et autres exotiques !