Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Phytovox et Esprit Nature

Effet stimulant. Anti-fatigue, augmente les performances physiques et mentales. Contre les déficits de mémoire :  favorise l’attention, l’aptitude intellectuelle et la mémorisation. Anti-stress chez des étudiants en période d’examen . La mémoire pour les études des enfants et adultes. Action anti-dépressive, anxiété et sur la démence sénile, sevrage à la nicotine et sevrage du tabac. Normalise les battements du coeur et abaisse la pression artérielle.  Permet l'absorption du fer et assure une bonne glycémie - taux d’insuline. Effet sur le système immunitaire



Une plante du passé et du présent...
mais d'avenir ???

Rhodiole : Effet stimulant. Anti-fatigue, augmente les performances physiques et mentales Le genre Rhodiola appartient, comme la Joubarbe des toits ou le Nombril de vénus, à la famille des Crassulaceae, il compte une cinquantaine d’espèces. Ce genre est présent dans toutes le régions circumpolaires et montagneuses de l’Europe de l’Est et de l’Asie: en Europe (autour de 3000 m dans les Alpes), en Sibérie (régions arctiques de Sibérie orientale) et en Chine, notamment sur les hauts plateaux tibétains entre 3.500 et 5000 m. Rhodiola rosea est l’espèce la plus commune et la plus répandue du genre.

 

La Rhodiole (Rhodiola rosea) pousse en bouquets au milieu des déserts de cailloux, elle est présente en France à partir de 1000 m dans les Alpes et les Pyrénées. Encore appelée Orpin rose, Sédum rose ou racine de l’Arctique,  c'est une plante herbacée dioïque ne dépassant pas 40 cm, aux tiges couvertes de feuilles vert glauque rapprochées, dentées aiguës à la partie supérieure. En juillet-août apparaissent les fleurs de couleur rouges, jaunes ou verdâtres réunies  en corymbes dense. Les pièces florales sont disposées par 4 (sépales, pétales, carpelles) ou multiple de 4 (8 étamines). 

Dans son ouvrage De Materia Medica, Dioscoride, en 77 après Jésus Christ, reporte pour la première fois des applications médicinales de rodia riza.  Linnaeus la renomma : Rhodiola rosea par similitude de l’odeur de rose dégagée par les racines fraîchement coupées.

En médecine traditionnelle populaire la racine de R. rosea  est utilisée pour améliorer l’endurance physique, la productivité au travail, la résistance au mal d’altitude et a la fatigue. Ainsi que contre les dépressions, l’anémie, l’impuissance, les infections et les troubles du système nerveux.

En Europe, elle est traditionnellement utilisée principalement en usage externe comme antirhumatismal. Des travaux récents ont montré une activité dans les maladies cardiaques mais son engouement actuel vient de ses propriétés adaptogène et immunostimulante particulièrement étudiées en Russie et en Chine. Depuis 1960 plus de 180 études pharmacologiques, phytochimiques et cliniques ont été publiées ( 51 % chez l’animal et 94 % chez l’Homme).


Sur le système nerveux central,

Les extraits hydro-alcoolique de racine de R. rosea ont un effet stimulant. Les fonctions cognitives (attention, Rhodiole : sevrage à la nicotine et sevrage du tabacmémoire, apprentissage) sont augmentées d’où l’emploi préconisé pour ralentir les déficits de mémoire. Les études montrent une augmentation des performances physiques et mentales. Compte tenu de ces données, de nombreux essais ont été entrepris vers 1970, sur les athlètes Russe, tendant à prouver les effets bénéfiques de la rhodiole sur l’augmentation des performances. Chez l’Homme, dans une étude portant sur 53 sujets en bonne santé et 412 atteints de troubles névrotiques divers, des effets psychostimulants ont été observés avec une action positive dans l’asthénie

Anti-fatigue et adaptogène, les extraits hydro-alcoolique de racine de R. rosea favorise l’adaptation et la résistance au stress. Elle favorise l’attention, l’aptitude intellectuelle et la mémorisation. Des études en double aveugle ont nettement mis en évidence cet effet anti-stress chez des étudiants en période d’examen 

Dans une étude, les auteurs montrent que l'extrait hydro-alcoolique de racines de Rhodiola rosea L. exerce une puissante activité anti-dépressive en inhibant la MAO A et peu également trouver une application dans le contrôle de la démence sénile, par son action inhibitrice de la MAO B. 

Dans des études récentes réalisées sur des souris, les auteurs ont montré que les extraits hydroalcoolique de Rhodiola rosea diminuent les signes de sevrage à la nicotine (anxiété, signes somatiques et activité locomotrice) 

Rhodiole : Permet l'absorption du fer et assure une bonne glycémie - taux d’insuline Outre ses activités “adaptogènes” aujourd'hui bien connues, la Rhodiole est également un cardio-protecteur et un régulateur du muscle cardiaque. Elle normalise les battements du coeur immédiatement après un effort physique intense et rallonge la phase de contraction cardiaque tout en abaissant la pression artérielle. Cet effet est probablement du à son action inhibitrice de l'angiotensine (ACE) où, dans les auteurs montrent que les extraits alcooliques de Rhodiola rosea ont une action plus importante (38,5%), que les extraits aqueux (36,2%).

 

La Rhodiole est aussi un anti-radicalaire : ses propriétés anti-oxydantes ont fait l’objet de nombreuses études. Elle inhibe de nombreuses enzymes (phospholipase A2 – COX-2 - , elle a une forte activité inhibitrice de la xanthine oxidase. La xanthine oxydase joue un rôle important dans l'absorption du fer dans l'intestin grêle et sa mobilisation dans le foie. La réduction de l'activité de la xanthine oxydase est associée à une diminution concomitante du transport du fer dans le sang.

Sur un plan métabolique, la Rhodiole exerce un effet protecteur hépatique. Les extraits hydro-alcoolique normalisent l’activité de l’aspartate aminotransferase, de l’alkaline phosphatase et des peptides urée et bilirubine.  Ces extraits, favoriserait une bonne glycémie en agissant sur les taux d’insuline et en corrigeant l’hypoxie pancréatique

Rhodiola rosea est aussi antiseptique, l'extrait alcoolique de racine exerce une activité inhibitrice envers Staphylococcus aureus. La fraction flavonoidique extraite de Rhodiola rosea exerce une activité antivirale. L'extrait alcoolique de racine renforce l’activité du système immunitaire en activant la production des cellules NK (Natural Killers).
 

Si Rhodiola rosea est une plante aux multiples effets et est dénuée de toxicité, il n'en reste pas moins vrai que comme toutes plantes, c'est un remède destiné à « corriger un état » et non pas une banale plante, « objet de commerce ». Son usage banalisé entrainerait une raréfaction de l'espèce, ce qui malheureusement est en train de se produire dans certaines régions de cueillette.

 

Alain TESSIER

Ethnobotaniste

    En savoir plus sur les plantes

Commenter cet article