Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Esprit Nature

Le mot propolis a une étymologie grecque.
Il est formé de pro  signifiant « devant », « avant » et  polis  désignant « la cité ».

 

La Propolis désigne un ensemble de substances résineuses, gommeuses et balsamiques recueillies par les abeilles sur les bourgeons et l'écorce de certaines espèces d'arbres (surtout sur les peupliers et les conifères). En rapportant cette substance à la ruche, les abeilles, la modifie avec leur propre sécrétion : cire et enzymes salivaires principalement.

 

Propolis : staphylocoques, streptocoques, proteus vulgaris, Bacillus subtilis et Escherichia coli

Les abeilles se servent de la  propolis pour enduire toutes les surfaces intérieures de la ruche afin d'en assurer l'étanchéité et la solidité. Elle joue également un rôle hygiénique en créant une couche protectrice contre les invasions microbiennes ou fongiques. L'ouverture, nommée « trou d'envol », qui se trouve à l'entrée de la ruche, est constamment ajustée et remodelée à l'aide de propolis afin d'adapter ses dimensions et son orientation en fonction des conditions climatiques. Chaque ruche peut fournir entre 100 et 200 grammes de propolis.

C'est une substance résineuse, d'aspect hétérogène, solide et friable à froid, devenant malléable puis gluante au dessus de 30°. Elle fond entre 60 et 70°. Elle est insoluble dans l'eau et partiellement soluble dans l'alcool.

 Sa couleur peut varier du jaune clair au brun très foncé, presque noire, en passant par toute une gamme de bruns suivant les types de résines recueillies par les ouvrières. Elle possède une saveur âcre, voire amère, et dégage une odeur douceâtre liée aux résines aromatiques qu'elle contient.

 

Propolis : antifongique et antivirale. Candida albicans , un champignon, mycose

3 qualités :

Il existe actuellement sur le marché 3 qualités de propolis:
- La propolis obtenue par raclage des cadres, qui contient beaucoup d'impureté et est de qualité médiocre.
- La propolis des toiles, de meilleure qualité.
- Enfin, la meilleure qualité de propolis étant celle des grilles.

 

En usage de l'antiquité à nos jours 

Les vertus thérapeutiques de la propolis sont connues et utilisées depuis longtemps. En Égypte, la propolis servait à l'embaumement. Elle était également connue des anciens Grecs. Dans son Histoire des animaux, Aristote la présentait, comme un « remède aux affections de la peau, plaies et suppurations ». Les Perses, les Romains et les Incas l'utilisaient abondamment. Elle était principalement employée en usage externe comme anti-infectieux, cicatrisant, adoucissant et anti-inflammatoire sous forme d'onguent, d'emplâtre, de lotions et de fumigations.

Elle connut un regain de popularité au XIXe siècle lorsque les médecins de l'armée anglaise l'employèrent pour désinfecter les blessures et faciliter leur cicatrisation durant la Guerre des Boers en Afrique du Sud.

Composition chimique

La composition de la propolis est variable en fonction de plusieurs facteurs, dont le principal est l'origine botanique des espèces recueillies. Malgré la variabilité chimique, on a pu identifier un certain nombre de substances constantes, qui déterminent les diverses propriétés biologiques de ce produit.

Comme le pollen, la propolis contient de nombreux pigments tels que carotènoïdes et flavonoïdes, pinocembrine, galangine, pinobanksine... responsables de sa couleur brun - jaunâtre, plus ou moins foncé.
Elle contient également de nombreux acides phénols et est riche en acides aminés, vitamines et éléments minéraux. La synergie d'activité de ces composants lui confère ses propriétés thérapeutiques : antiseptiques, antibactériennes et antioxydantes. Cependant, ses effets sont dus à la teneur en composant, qui peut varier d'un produit à l'autre.

Utilisation thérapeutique

  • La propolis possède une activité antibactérienne. C'est une des actions qui ont fait la réputation de la propolis. L'action bactéricide et bactériostatique s'exerce vis-à-vis des staphylocoques, des streptocoques ainsi que sur : Proteus vulgaris , Bacillus subtilis  et Escherichia coli , à des concentrations de l'ordre de un à 10 % d'extrait aqueux ou alcoolique de propolis. 
  • La propolis possède aussi une action antifongique et antivirale. Elle est active sur les candida et en particulier sur le Candida albicans ,  un champignon courant responsable de mycose, à des concentrations inférieures à 1,5 %. Une étude récente a montré que les gels de propolis à 5 % avaient des propriétés antifongiques remarquables.
  • Les extraits aqueux et alcoolique de propolis exercent une action antivirale sur quelques virus de plantes, mais aussi sur Virus vaccinia, Herpes simplex virus, Vesicular stomatitis virus. Les différents extraits de propolis inhibent la reproduction des Influenza virus, responsable du rhume. Toutefois, il semble que dans cette action les extraits alcooliques soient plus actifs.
  • Son action cicatrisante a été vérifiée de nombreuses fois. Pendant la guerre des Boers et le dernier conflit mondial, elle était très employée dans les hôpitaux russes. Plus récemment, le pouvoir cicatrisant a été vérifié sur des blessures expérimentales chez le mouton. D'après cette étude, l'application d'un extrait alcoolique de propolis accélère le processus de cicatrisation et de régénération tissulaire. De ce fait, elle est aujourd'hui très utilisée dans les cas d'escarres, mais aussi en cosmétologie, dans des produits destinés à lutter contre le vieillissement cellulaire.
    D'après certains auteurs, cette activité serait, en partie, due à la présence d'acides aminés tels l'arginine et la proline, dont on connaît le rôle dans le processus de régénération de la peau. Avec l'âge et les conditions climatiques, les cellules cutanées se reproduisent moins ou sont trop sollicitées ; il s'en suit une altération des tissus, la peau se déshydrate et vieillit. En apportant, outre les acides aminés, les vitamines et les oligo-éléments, ainsi que les flavonoïdes qui contribuent a augmenter sa perméabilité, la propolis joue un rôle nutritif notable dans l'intégrité cutané. De plus, de part sa consistance, elle tapisse la parois des pores sébacés et se substitue au sébum.
  • La propolis possède, également, un effet anesthésique comparable à la xylocaïne et même plus prolongé. C'est pourquoi certains dentistes Russes l'utilisent au cours d'extractions dentaires.

 

 Alain Tessier

Ethnobotaniste

En savoir plus sur les plantes
 

Commenter cet article