Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Esprit Nature

L'aromathérapie

 

C'est l'art d'utiliser les vecteurs d'arômes que sont les Huiles Essentielles.

 

Les Huiles Essentielles (HE), sont composées des substances volatiles odorantes contenues dans les plantes médicinales aromatiques. Pour l'usage thérapeutique, l'extraction des composants volatils des plantes aromatiques est obtenue par le procédé de la distillation dans un alambic. Un autre procédé, l'expression, est employé pour extraire les composants aromatiques des zestes d'agrumes (orange, mandarine, citron...). Seuls ces deux procédés d'extraction peuvent bénéficier de l'appellation Huile essentielle.

 

Lavande vraie (Lavandula angustifolia)

Les Huiles Essentielles sont des mélanges complexes, elles peuvent contenir plus de 100 composants principaux, voire plus. Naturellement une plante contient plusieurs centaines de composants chimiques actifs. Certains sont des composés de structure (sucre, phénols...) assurant la morphologie et la rigidité de la plante, d'autres des pigments (flavonoïdes, caroténoïdes...), ces actifs à structure atomique complexe ont un haut poids moléculaires et de ce fait ne sont pas extrait par la distillation. En conséquence, ils ne sont pas présents dans les HE obtenues par distillation. Seulement certains d'entre eux, peuvent être présent dans une HE obtenue par expression. A l'inverse, une infusion faite convenablement, ne contiendra que quelques molécules aromatiques. Ainsi, dans une étude, les auteurs ont montré que l'infusé de Menthe (Mentha piperita) renferme 21 % de l'HE d'origine, soit 25 mg / l, il est beaucoup plus riche en composés phénoliques très hydrosolubles.  

Une Huile essentielle pure et naturelle ne contient QUE des molécules aromatiques volatiles.

Dans la nature, l'odeur dégagée par les plantes sert à attirer les insectes en vue d'activer la pollinisation pour assurer la pérennité de l'espèce. C'est d'ailleurs sa fonction première. C'est aussi une énergie d'appoint, un conservateur naturel de la plante. La masse moléculaire faible de la majorité des huiles essentielles leur permet de se vaporiser à température ambiante très facilement et de passer ainsi dans le flux respiratoire.

La composition chimique de la plante est fonction de son biotope, des conditions climatiques, etc. ... Selon son origine géographique la plante développera tel ou tel composants, voire famille chimique. Une Lamiaceae méditerranéenne (Thymus vulgaris, Lavandula angustifolia, etc. ...) n'aura pas la même composition chimique que la même espèce botanique produite dans une zone septentrionale. L'HE produite n'aura pas, non plus, la même composition.

 

HE basilic : spasmolytique - Antibactérienne - Antiagrégant plaquettaire - Antivirale - Anesthésiante - Spasmolytique - Bactériostatique - Hépatostimulante - Anti-inflammatoire.

L'HE de Basilic (Ocimum basilicum) récolté en Inde contiendra un fort pourcentage de Méthyl chavicol (méthoxy-4-allyl benzène) aux propriétés : - Spasmolytique - Antibactérienne - Antiagrégant plaquettaire - Antivirale, Antagoniste calcique. Alors que la variété « Grand vert » cultivée en Europe et en Afrique du Nord produit une HE riche en linalol aux propriétés : - Antivirale - Anesthésiante - Spasmolytique - Bactériostatique  - Hépatostimulante - Anti-inflammatoire. Certaines activités sont communes  mais d'autres différentes. L'HE de Basilic produite avec cette variété possède une activité équilibrante du système nerveux que L'HE de Basilic Asiatique n'a pas. C'est pourtant toujours de L'HE de Basilic (Ocimum basilicum). Il est alors important que soit précisé le type chimique ou chemotype (CT). Ainsi Ocimum basilicum CT Méthyl chavicol sera différencié de Ocimum basilicum CT linalol.

Selon la pression utilisée dans la distillation et selon le temps de distillation, la composition chimique de l'HE sera variable. Une trop forte pression ne permettra pas l'extraction de certains composants de même qu'une trop faible.

Selon le végétal à distiller le temps de distillation est variable. Le Cyprès (Cupressus sempervirens) demande une distillation de près de 24 H alors que la Lavande vraie (Lavandula angustifolia) sera distillée en 1 H, pour la thérapeutique. Pour l'industrie des parfums, l'extraction des composants volatils de la Lavande ne nécessite pas un tel laps de temps. En 15 mn, la plupart des composants volatils odorants sont extraient. Par contre, les composants plus lourds, tel les coumarines : Herniarine et Ombelliferone, ne sont pas extraient. Or ces dernières jouent un rôle important dans l'activité thérapeutique de l'HE de Lavande (Lavandula angustifolia) notamment dans son effet hypotenseur et équilibrant du système nerveux.

 

10 min

20 min

30 min

45 min

60 min

Cinéole 1,8

10,3

5,8

5,3

5,3

5,2

Limonène

1,2

0,7

0,7

0,7

0,7

Camphre

8,2

6,9

6,5

6,5

6,4

Linalol

33,8

29,9

29,7

29,0

29,3

Acétate de linalyle

27,2

34,2

34,9

35,0

34,6

Acétate de lavandulyle

1,5

2,4

2,5

2,4

2,4

Molécules de « queue » (coumarines)

0,1

0,7

0,8

1,3

1,3

Distillation du Lavandin

 

Une HE pure et naturelle, de distillation totale, permet une action synergique globale sur l'organisme. Grâce à l'utilisation de l'ensemble de la plante, c'est l'interaction du vivant sur le vivant. L'utilisation d'un seul des principes actifs n'aurait pas la même efficacité que l'utilisation de l'ensemble de ces principes actifs, qui, agissant ensemble, régulent d'eux même les interactions sur le corps humain.

Aujourd'hui, époque dans laquelle les patients sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les soins naturels !

 Epoque dans laquelle les thérapeutes sont de plus en plus démunis contre les Anciens germes et contre les nouveaux virus ! Il est nécessaire de mettre à la disposition de tous des remèdes de « valeurs » à efficacité médicinale, de qualité « Aromathérapique » Un remède fiable, à effets reproductif. Un remède « scientifique » !

 

Science sans conscience n'est que ruine de l'Âme.

                                                                                                                     Rabelais.

 

      Alain Tessier

Ethnobotaniste

En savoir plus sur les plantes

Commenter cet article